Le masque et la fontaine

par Nomenescio

Maintenant l’imitation traverse la surface du cauchemar.
Elle se répand.
Imitation d’homme, imitation de vie, visage suspendu au-dessus de la fontaine aveugle ;
La dissimulation du vide sous une façon d’âme, une façon de sentiment,
Un sourire imité parce que l’on ne sait pas d’où viennent les sourires,
Une larme imitée comme aux yeux des statues penchées sur le flot du temps
Où tout semble un mauvais rêve,
Où l’eau qui coule entre les doigts ne semble pas exister,
Où l’on ne sait pas
Quel visage imitait la surface de pierre.